Historique RENK

D’apprenti ferronnier à pionnier de l’ère industrielle

Les systèmes d'entraînement de Johann Julius RENK ont révolutionné le secteur de la construction mécanique.

Firmengründer Johann RENK

1873

Le tournant

La Société Anonyme "Zahnräderfabrik Augsburg" est fondée.

Umwandlung in Zahnräderfabrik Augsburg

1897

Le bond en avant

RENK construit une raboteuse de roues dentées avec un diamètre d'usinage de sept mètres.

Zahnradhobelmaschine

1916

L’expansion

Intégration de la fabrication de roues dentées à flancs rectifiés.

Werk Augsburg

1926

La percée

500 transmissions automobiles de précision par mois

Automobilgetriebe

1929

Plus grand, plus vite, plus loin

Début de la construction des transmissions de grande taille.

Renk

1930

1934

L’étape clé

Les premières transmissions navales réversibles sont construites.

1939

Le record

RENK construit la transmission la plus rapide du monde.

1943

La réinvention

Avec le principe de direction à superposition hydrostatique, RENK assure une révolution scientifique en termes d'effort et de transmission d'énergie dans la production de chars.

1956

Une première mondiale

RENK fabrique la première transmission de turbine avec une vitesse de roulement circulaire maximale (185 m/s).

1961

Les rapports sont supprimés

RENK construit les premiers bancs d'essai de transmission automobile pour les véhicules blindés à transmission automatique.

Innovation pure

RENK invente l'entraînement directionnel hydrostatique-hydromécanique pour les véhicules à chenilles.

HSWL Messkabine 14

1965

Tout compris

RENK conçoit le premier système de freinage intégré avec frein à friction.

Getriebeaufbau

1971

1973

Contrôle maximal

Développement du contrôleur RENK : un appareil électronique permettant de surveiller la transmission.

Encore plus dynamique

Développement du système d'automatisation RDDS (RENK Dynamic Data System) permettant de commander un banc d'essai d'arbre de transmission et qui est encore utilisé aujourd'hui, même s'il est perfectionné.

Renk Werk Wülfel

1975

1976

Précurseur global

En tant que première entreprise de systèmes d'entraînement, RENK trempe et rectifie mondialement des roues dentées de diamètre supérieur à 3 000 mm.

Un travail de titan

RENK fabrique l'un des plus grosses transmissions navales pour des brise-glaces avec entraînement à moteur diesel. Puissance nominale : 40 000 kW.

Werksaufnahme

1982

Une technologie novatrice

Sur la base du savoir-faire de conception des commandes électroniques de transmissions automatiques, le système d'automatisation RDDS (RENK Dynamic Data System) a été créé pour commander un banc d'essai d'arbre de transmission, et il est encore utilisé aujourd'hui au niveau du développement de la formule 1. Depuis lors, le système RDDS est continuellement perfectionné.

RDDS Achsenprüfstand

1984

1986

Refondation

Les secteurs des transmissions industrielles et navales sont externalisés dans la société RENK-TACKE GmbH.

1987

Nouvelle étiquette

La raison sociale devient RENK Aktiengesellschaft - avec les secteurs des transmissions automobiles automatiques, des éléments d'entraînement et des systèmes de contrôle.

1989

Un niveau de performance en soi

RENK fabrique une turbotransmission avec la puissance maximale transmise à un engrènement jamais mesurée : 75 000 kW.

1992

Vice versa

RENK construit une transmission planétaire pour une propulsion navale à hélices contrarotatives - avec un rendement potentiel incroyable de 20 600 kW.

1994

À plein turbo

Première version de la transmission la plus puissante au monde avec une turbine à gaz de 90 MW.

1995

Fusion

La société RENK-TACKE GmbH est intégrée au groupe RENK AG.

1996

Amélioration maximale

Pour la première fois, la puissance d'une turbotransmission atteint celle d'une turbine à gaz de 100 MW.

Une entrée remarquée

Livraison d'une transmission planétaire à roue conique de 110 tonnes, dimensionnée pour une puissance de 5 400 kW. La transmission trouve sa place dans le broyeur à galets le plus grand et puissant au monde, à l'intérieur d'une cimenterie argentine.

Montage KPBV Komploeyer

1999

Nouvelle dimension

RENK présente la nouvelle transmission etaX (marque déposée) mise au point pour un rendement plus élevé.

etaX P1240007

2000

Coup de maître

Première installation CODAG au monde pour l'entraînement principal d'une frégate avec une puissance totale de 38 MW.

Codag-Anlage

2001

Supérieur

Une transmission RENK AEROGEAR est installée pour la première fois dans l'installation AREVA de 5 MW du parc éolien Alpha Ventus Offshore en mer du nord.

RENK AEROGEAR Getriebe für AREVA 5-MW Anlage im Windpark Alpha Ventus Offshore in der Nordsee

2002

Première

Première version de la transmission marine haute performance la plus légère au monde en configuration COGAC avec une puissance totale de 6 300 kW.

Codag-Anlage 6,300 KW

2004

Rapprochement stratégique essentiel en 2007

Fondation de la société RENK MAAG GmbH à Winterthur en Suisse et transfert de la série reconnue MAAG Turbo ainsi que le service mondial après-vente de turbotransmissions et transmissions navales.

Luftbild und Bürogebäude RENK Maag und Logo

2007

2010

Zénith du développement

Production d'une transmission à ramifications multiples multiflux développant un couple de sortie de 15 millions de Newton-mètres : environ trois fois supérieur aux couples précédents.

Nouveauté en 2011

Réception du système construit pour la première fois au monde pour l'entraînement hybride d'une frégate CODELAG avec une puissance de 30 000 kW.

CODELAG Typ F125

2011

Ouverture vers l’Asie

En 2012, RENK inaugure une antenne centrale : RENK Shanghai Service and Commercial Ltd. Co.

Gebäude

2012

Un travail de titan

En 2013, la plus grande transmission planétaire au monde destiné à un banc d'essai de nacelle d'éolienne est construite, et elle développe un couple de 15 000 Newton-mètres.

Getriebe für Clemson Universität/USA. Getriebe in Kooperation von Rheine/Augsburg gebaut

2013

2015 est une année extra avec trois records uniques

Construction de la transmission de broyeur à ciment COPE la plus puissante à ce jour, avec un entraînement à 8 moteurs développant 10 MW...

Zementmühlengetriebes COPE

2015

...construction de la transmission hélicoïdale la plus grande au monde (290 tonnes) permettant d'entraîner la tête de coupe d'une drague suceuse et développant un couple de 2,5 millions de Newton-mètres…

weitweit größtes Stirnradgetriebe

2015

...et construction du premier module d'entraînement électrique AED permettant des propulsions navales extrêmement silencieuses.

Elektrofahrmodul AED

2015

Ordre de grandeur des superlatifs

En 2016, le banc d'essai de transmission le plus important au monde à ce jour est construit.

Clemson-Prüfstand von RENK Test System GmbH (RTS)

2016

Votre interlocuteur